14 juillet 2024

DER DÖBERMANN « Don't Be Afraid, You Already Dead »

DER DÖBERMANN
« Don't Be Afraid, You Already Dead »
12 titres (37’32’’)
Thrash Metal – Russie – disponible, sorti le 20.07.2023
SATANATH RECORDS
pochette DER DÖBERMANN don't be afraid, you already dead 2023 photo DER DÖBERMANN 2023
C’est en Russie et plus exactement à Saint-Pétersbourg que DER DÖBERMANN, groupe de Thrash Metal a vu le jour en avril 2021.

« Dont Be Afraid, You Already Dead » est le nom de leur premier album sorti en 2023 que nous allons découvrir en commençant par le guitariste chanteur Dyma ''8'' Dima au style rageur à mi-parcours entre le Thrash et le Hardcore.

Après une intro qui nous fait comprendre que la suite ne sera pas molle du genou, on enchaîne avec « Burn Your Fire » au gros riff à forte connotation Death Metal, chose qui se confirmera tout au long du titre, et qui sera dosé de façons différentes tout au long de l’album et des solos. Le titre sera garni d’un second riff très CANNIBAL CORPSE, le tout dans un Thrash Metal rythmé et musclé à l’aspect brut, une belle entrée en matière qui résumera bien la suite.

« Blood On Your Hands » sera dans une cadence très martelée tandis que « Killer Party » sera plus dans un style crossover avec des touches Hardcore, Hard 'n'Roll et muni de groove.

« Until We Die » nous surprend avec un début de titre électro acoustique progressif aux chants clairs suaves avant d’envoyer dans un rythme soutenu, une musique massive. « I Choose War » s’impose avec une intro sombre pénétrante suivie d’un lâcher de fauves en furie.

« Break Your Chain » incorpore une pointe de groove, « Faster Than A Bullet » tape bien dans le gras, « Fight For Nothing » sort un peu du lot avec une belle combinaison sympathique de styles pouvant être qualifiée de Thrash’n’Roll, « The Bad Place » mise sur la lourdeur comme « Order To Kill » dans une cadence énergique et « Don't Be Afraid, You Already Dead » sera la continuité avec une fin modérée.

DER DÖBERMANN envoie du lourd avec son Thrash Metal qui est sous une petite emprise Death Metal, plutôt bien dosée, ce qui apporte une réelle puissance brute tout en mettant en valeur les solos.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 13.07.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

DER DÖBERMANN sends some heavy with his Thrash Metal which is under a small Death Metal influence, rather well dosed, which brings a real raw power while highlighting the solos.
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 13th July 2024.






13 juillet 2024

WOLFDOM « Moonlight Misanthropy »

WOLFDOM
« Moonlight Misanthropy »
8 titres (38’48’’)
Black / Heavy Metal – International – disponible, sorti le 23.01.2023
GRIMM DISTRIBUTION / SATANATH RECORDS
pochette WOLFDOM moonlight misanthropy 2023 photo WOLFDOM 2023
WOLFDOM est un trio international de Black / Heavy Metal, composé de K. à la batterie, de Midnight Bewitcher aux guitares et à la basse et de King Of Lust qui se charge du micro dans une interprétation Black criarde classique avec un soupçon démoniaque qui en ressort.

WOLFDOM sort en 2023 son premier album intitulé « Moonlight Misanthropy » que nous allons découvrir et je viens d’apprendre que le second « I Belong To Satan » devrait sortir le 31 juillet 2024.

Au niveau de l’ambiance, elle ne sera pas aussi noire que dans du Black Metal pur et dur mais plutôt ombragé même si il y a quelques sursauts plus marquants. Ensuite, musicalement, WOLFDOM est un mélange de groupes comme DARKTHRONE et BARATHRUM qui, tous deux, possèdent cette petite empreinte Doom que l’on retrouve au sein des titres.

On retrouvera des lignes Heavy et mélodiques qui seront en partie dans la veine d’IMMORTAL comme « Infernal Shadows Of Thousand Thorned Wings », d’autres très Hard 'n'Roll sur « Moonlight Misanthropy » mais aussi certaines qui pourront notamment nous faire penser à DEBAUCHERY pour « The Throne Of Winter Forest ».

WOLFDOM infuse un Black / Heavy Metal qui devrait plaire aux fans des groupes cités ci-dessus et aussi interpeller les non-initiés qui souhaitent découvrir ce registre avec une première approche moins féroce et sauvage que celui du pur et dur Black Metal et pour eux, je conseille d’écouter d’abord « The Throne Of Winter Forest ».
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 13.07.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

WOLFDOM infuses a Black/Heay Metal which should please fans of the groups mentioned above and also appeal to the uninitiated who wish to discover this register with a first approach less fierce and wild than in pure and hard Black Metal and for them, I advise to first listen to « The Throne Of Winter Forest ».
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 13th July 2024.









12 juillet 2024

FIGHT THE FIGHT « Shah Of Time »

FIGHT THE FIGHT
« Shah Of Time »
10 titres (34’58’’)
Métal Moderne Progressif – Norvège - disponible, sorti le 31.05.2024.
INDIE RECORDINGS
pochette FIGHT THE FIGHT shah of time 2024 photo FIGHT THE FIGHT  2024
Le groupe Norvégien FIGHT THE FIGHT est de retour avec un troisième album intitulé « Shah of Time » qui donne suite à l’excellent « Deliverance » sorti en 2020, du coup, j’ai hâte de découvrir avec impatience ce que le groupe nous a réservé.

Alors, je vais être honnête comme d’habitude mais là, en plus, cela me gêne de le dire et j’ai même de la peine pour les musiciens car je croyais en eux étant conquis par l’album précédent à l’identité forte aussi bien vocalement que musicalement. Ici, malheureusement, ce n’est pas du tout le cas.

Tout d’abord, il y a eu un changement de line-up, le guitariste Amok et le chanteur Lars Vegas qui pourtant était une marque de fabrique, un véritable couteau suisse du chant, sont remplacés par Fredrik Teig Bergstrøm qui assure une des guitares et les growls d’ogre qui montrent parfois des signes plus affamés, accompagnés de chœurs clairs qui apportent une certaine légèreté pouvant nous faire penser à SOILWORK.

L’album est composé de 10 titres dont les intros « Ascent » à l’inspiration légèrement incantatoire et « A.I » progressive et épique sans oublier la conclusion « Descent » très abyssale.

Musicalement, le groupe a pris un virage à 180 degrés passant d’un Metalcore coloré et inspiré, à la convenance de chacun, à un Métal moderne et progressif pouvant, par moments, nous faire penser à OPETH ou aux derniers SOILWORK.

On trouvera tout de même un peu de groove, des passages plus musclés, un ensemble assez linéaire au niveau des tempos, des mélodies assez mélancoliques mais plutôt agréables quand même, le tout sur un mélange d’ambiances aériennes tillant parfois le côté alternatif tout en incorporant des sonorités inspirées électro/indus et synthé wave.

Je salue les compétences des musiciens et la prise de risque avec ce changement de cap musical, cependant, je n’ai pas retrouvé cette identité et l’énergie lumineuse que le groupe avait sur l’album « Deliverance » qui était l’une des meilleures sorties de l’année 2020 avec un avenir prometteur. Je vous laisse découvrir le titre « Serpent Of The Sand » pour vous faire votre propre avis. C’est vraiment dommage, mais pour moi, je préfère passer mon tour pour celui-là et je patienterais jusqu’au prochain album du groupe…
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 11.07.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

I salute the skills of the musicians and the risk taking with this change of musical direction, however, I did not find this identity and the luminous energy that the group had on the album «Deliverance» which was one of the best outings of the year 2020 with a promising future. I let you discover the title «Serpent Of The Sand» to make your own opinion. It’s really a shame, but for me, I prefer to pass my turn for this one and I would wait until the next album of the band...
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 11th July 2024.