26 mai 2024

BETWEEN THE KILLINGS « The Killing Quartet Vol.2 - Omnipotence »


BETWEEN THE KILLINGS
« The Killing Quartet Vol.2 - Omnipotence »
EP 5 titres (17’06’’)
Brutal Death Metal – USA – disponible le 07.06.2024
COMATOSE MUSIC / IMPERATIVE PR
pochette BETWEEN THE KILLINGS the killing quartet vol.2 - omnipotence, EP 2024   photo BETWEEN THE KILLINGS 2024
BETWEEN THE KILLING est un groupe américain de Brutal Death Metal qui, en 2022, a sorti son premier EP « The Killing Quartet Vol. 1 - Reflection Of Murder ». Il sera le premier d’une série de 4 EPs, dont chacun s’étendra sur l’histoire d'un tueur en série et sera accompagné d’une bande dessinée graphique créée par Karl Dahmer.

Le groupe revient à la charge avec un nouvel EP qui est la suite, intitulé « The Killing Quartet Vol 2. - Omnipotence » qui sortira début juin 2024 et que nous allons découvrir.

Concernant le chant de Braxton Keyser, il reste inébranlablement monstrueux et bestial avec quelques variantes plus criardes et torturées.

L'EP commence avec « Omnipotence » sur un dialogue et il faudra attendre un peu plus d’une minute et 40’’ avant de rentrer dans le vif du sujet et là, les gars de BETWEEN THE KILLINGS envoient du lourd.

Première chose qui change, un nouveau son énorme qui amplifie largement la puissance du groupe. Ensuite, il y aura une variation de tempos plus importante au sein des titres, un batteur qui mouline dur et sec, la basse se montrera un poil timide par rapport au reste du groupe.

Le jeu de guitare se dévoile plus incisif et dur tout en gardant sa lourdeur, mais également, par moments, plus aiguisé en allant dans des sonorités aiguës tout en ayant gagné sur le plan de la recherche et de la technique et en affinant quelques notes un poil plus mélodique que l’on peut retrouver dans les solos comme par exemple sur « Details Of Sadistic Killings » ou encore « Satisfaction Of Suffocation » muni de quelques notes assez proches du beatdown.

Plus inattendu sur « Watch The Suffer » plusieurs lignes de guitare seront assez proches de l’esprit Black Metal dans une ambiance, certes plus ténébreuse, ou une petite narration viendra s’initier à deux reprises dans le titre qui sera sans doute le plus bourratif de tous.

Le plus lourd du lot, « Virulence Necrosis », présentera des sonorités de guitares dans une sorte de couinements spécifiques.

Ce nouvel EP, tout en en étant dans la continuité, est à la fois plus brutal et violent que le précédent, certains points ayant été améliorés et d’autres différents apportés, qui font que le groupe monte d’un cran et qu’il a encore de la ressource. Vu comment le groupe évolue, la suite va sûrement se montrer encore plus dévastatrice ….. Affaire à suivre au prochain numéro.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 25.05.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

This new EP, while being in continuity, is both more brutal and violent than the previous one, some points having been improved and other different brought, which make the group rise a notch and still has resources. Given how the band evolves, the following will surely be even more devastating. To follow in the next issue.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / 25th May 2024.








25 mai 2024

DEAD FLESH « Dehumanise »

DEAD FLESH
« Dehumanise »
EP 5 titres (19’58’’)
Deathcore – Angleterre - disponible, sorti le 28.04.2024.
INDEPENDANT / CUTTING EDGE METAL
pochette DEAD FLESH dehumanise, EP 2024 pphoto DEAD FLESH 2024
Basé dans le Hertfordshire, en Angleterre, DEAD FLESH est un groupe de Deathcore qui s’est formé en 2021. Ils étaient ensemble depuis moins d’un an lorsqu'ils sont devenus les demi-finalistes du « Hitchin’Metal 2 The Masses » avec leurs performances live écrasantes.

Partons à la découverte de leur premier EP intitulé « Dehumanise » avec une pochette qui caractérise bien le nom tout en donnant déjà une petite idée de ce que l’on va découvrir. C’est certain que ce n’est pas le monde des Bisounours à moins que ce ne soit un monde parallèle où ils ont tout passé au broyeur et que ça gicle de partout.

Un son pachydermique combiné à la lourdeur écrasante au tempo digne d’un rouleau compresseur destructeur qui aura également des excès de vitesse impitoyables. A noter aussi que viendront, de façon clairsemée, se greffer quelques notes venant du Djent et du Beatdown qui augmenteront la dureté des titres. Le chant sera monstrueux et infatigable, dans le domaine guttural et criard, à l’univers sombre où le désarroi se fera sentir de façon omniprésente.

DEAD FLESH, avec ce premier EP de Deathcore « Dehumanise », sort l’artillerie lourde en devenant un véritable concasseur que rien ne pourra arrêter dans sa course folle de démolisseur.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 25.05.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

DEAD FLESH, with this first EP of Deathcore «Dehumanise», takes out the heavy artillery by becoming a real crusher that nothing can stop in its mad race of demolisher.
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 25th May 2024.






23 mai 2024

INSANITY ALERT « Moshemian Thrashody »

INSANITY ALERT
« Moshemian Thrashody »
EP 4 titres (12’34’’)
Thrash Metal Crossover – Autriche – disponible, sorti le 17.05.2024
SEASON OF MIST
pochette INSANITY ALERT moshemian thrashody, EP 2024   photo INSANITY ALERT 2024
C’est en Autriche, plus exactement d’Innsbruck la capitale de tout le Tyrol depuis 1492, qu’INSANITY ALERT, groupe de Thrash Metal Crossover, s’est formé en 2011.

La démo « First Diagnosis » verra le jour en 2012, puis un EP « Second Opinion » en 2013, suivis des albums « Insanity Alert » en 2014, 2016 pour « Moshburger » et 2019 pour « 666-Pack ». Les revoilà avec un nouvel EP intitulé « Moshemian Thrashody » dont la pochette en dit long sur ce que l’on va découvrir.

Le groupe nous propose quatre reprises dont les textes ont été adaptés ainsi que la durée initiale de chacun. Le chant sera légèrement éraillé avec une petite touche nasillarde.

On trouvera « Welcome To The Jungle » des GUNS N' ROSES qui devient « Welcome To The Mosphit », « Fear Of The Dark » d’IRON MAIDEN changé pour « Beer In The Park » et « Bohemian Rhapsody » de QUEEN pour « Moshemian Thrashody ».

Pas de souci, on reconnaît sans problème les titres qui sont proposés dans des versions énergiques, à la sauce INSANITY ALERT dans l’association d’un Thrash Metal qui fusionne avec le Hardcore et le punk tout en ayant un côté extravagant maîtrisé.

Maintenant, la reprise la plus surprenante sera « Careless Whisper » de George Michael, rebaptisée « Beerless Fiesta » qui sera survitaminée avec des passages titillant le Thrash Death comme le chant, totalement réinterprété et quasi impossible à reconnaître.

INSANITY ALERT propose, avec maîtrise et humour, quatre reprises extravagantes qui feront le bonheur des fans de reprises mais également ceux qui suivent le groupe car on suppose que cet EP pétillant sert à nous faire attendre le prochain album.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 22.05.2024.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

INSANITY ALERT offers, with mastery and humor, four extravagant covers that will delight fans of covers but also those who follow the band because we assume that this sparkling EP serves to make us wait the next album.
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 22th May 2024.