Pages Photos / Videos / Dates

Pages Groupes

30 mars 2021

GREAT WHITE SHARK « Time To Be »

GREAT WHITE SHARK
« Time To Be »
EP. Cd promo 9 titres (45’33’’)
Rock Alternatif Electro Psyché Dark – Suisse - disponible, sorti le 05.02.2021
M & O MUSIC / M & O OFFICE
pochette GREAT WHITE SHARK time to be, EP 2021photo GREAT WHITE SHARK 2021
GREAT WHITE SHARK est le projet de David Naville, un compositeur et producteur originaire de Lausanne, basé à Berlin qui sort un nouvel EP « Time To Be » dans un registre basé rock alternatif mais qui sera imprégné de touches électro, dans une ambiance dark psychédélique et tout cela dans un tempo modéré comme on peut s’en douter.

Neuf titres sur cet EP dont cinq nouveaux, dans le registre précisé, parmi lesquels « Tapis Rouge », « Doberman » qui seront présentés dans une version remixée. « Choices » sera également repris en version remix et remix Dub.
GREAT WHITE SHARK s’est inspiré de NINE INCH NAILS et de MITOCHONDRIAL SUN (mais uniquement du premier album) et en a sorti un mix avec des curiosités comme quelques brèves touches, certes revisitées, à la sauce NIRVANA avec grosse basse et rythme s’accélérant sur « Doberman » mais aussi quelques touches plus métal dû à la présence de riffs plus lourds et de la guitare plus présente avec des modulations dans le chant sur « Choices » pour un final plus frappé.

« Tapis Rouge » est dans une ambiance stoner avec touches électro, la voix est calme et s’élève sur stoner plus musclé avec ce gros riff entêtant. Break planant, la voix se fait spatiale avant de repartir sur ce stoner sombre plutôt bien mené.

« Last Night On Earth », même s’il commence avec la batterie, est très posé, de faible intensité, aérien et une chanteuse avec David interpréteront tous les deux un chant très doux, dont une partie ensemble, aux tonalités suaves. La guitare apportera légèreté en contradiction avec la basse bien audible, donnant un aspect plus rock pour le reste avec les vocalises de la chanteuse en arrière du chant, le titre terminant par la batterie du début. Sympathique.

« Someone Else’s City » est un instrumental très lunaire dû aux sonorités électro malgré un tempo un poil plus rapide.

Passons aux quatre titres remixés.
« Doberman » (Hartband Remix) : électro, plus martial, du clavier, de la voix machinée, de la réverbération, du synthé, bruitage de jeux électroniques.

« Tapis Rouge » (Semodi Remix) : A noter que Semodi est un multi-instrumentiste compositeur de Berlin. Percussions et grosse caisse pour lancer la musique qui tarde à se lever sur un aspect techno très feutré, comme la voix. Montée en puissance progressive avec basse, clavier mélodique. De nouvelles sonorités apparaissent au cours de ce très long titre qui ne démarre vraiment qu’au bout de plus de 5 minutes 20. On a du mal à reconnaître l’original. N’étant pas spécialiste de ce genre de musique, c’est peut-être le but recherché.

« Choices » (Skelesys Remix) : A noter que Skelesys est un artiste, producteur avec une formation musicale Hard Rock, Post Punk et Synthé Pop. Ambiance techno sur l’ensemble avec moins de variations que l’original, le chant est bien plus mis en avant mais les sonorités métal ont disparu.
« Choices » (Skelesys Remix/Dub) : version apurée, la ligne mélodique musicale est plus mise en avant sur sonorité techno prononcée à en devenir lassante pour les non-initiés… Synthé, voix feutrée, cela semble plus répétitif que les deux autres approches présentes sur cet EP.

Abstraction faite des titres remixés pour un public ciblé, cet EP reste néanmoins réservé à des personnes qui apprécient ce genre musical où il n y a pas de place pour l’agressivité avec ce côté psychédélique aérien complété par des touches électro qui suivent le mouvement dans un aspect lunaire. A apprécier dans certaines circonstances pour se relaxer. La prédominance de la basse est incontestable et je conseille aux métalleux d’écouter ces 5 titres, pas comme musique de fond, mais beaucoup plus fort, car les sensations ne sont pas les mêmes et de bonnes surprises vous attendent. Une curiosité à découvrir.
MONKEYMETAL alias Troll / ODYMETAL / le 29.03.2021.

💂 English version of conclusion of the review :

.../…

Excluding remixed titles for a targeted audience, this EP is nevertheless reserved for people who appreciate this musical genre, where there is no room for aggressiveness with this psychedelic aerial side complemented by electro keys that follow the movement in a lunar aspect. To appreciate in certain circumstances to relax. The predominance of bass is indisputable and I advise metal fans to listen to these 5 tracks, not as background music, but much louder, because the sensations are not the same and good surprises await you. A curiosity to discover.
MONKEYMETAL aka Troll / ODYMETAL / 29th March 2021.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire