28 février 2018

GOLDEN ZIP « Bring To Fever Pitch »



GOLDEN ZIP
« Bring To Fever Pitch »
Cd promo 12 titres (43’19’’)
M & O MUSIC
Rock/Fusion – France – sorti en 2012

Six musiciens pour cet album de rock/fusion, déjanté, à réserver en priorité aux adeptes du festif dansant, le soir au fond des salles obscures et chauffées à bloc. Je me suis efforcé d’écouter et de réécouter tous les titres pour en tirer toute leur substance, sans avoir trouvé le moindre renseignement sur les thèmes abordés et les paroles, donc sans avis sur les sujets développés. Certains titres ont retenu mon attention comme ceux ressemblant à PRIME (groupe portugais qui a sorti en 2002 l’excellent album « Ananesthesia »), à savoir « A Flower Fades », « Addictions », « Enclosed » et « Go Go Go » avec sa touche RED HOT et son bon solo. On trouvera également une guitare à la sonorité FRANZ FERDINAND sur « Hurry Up ». Pour le reste, je reste dubitatif, avec cette musique qui doit, vraisemblablement, prendre une autre dimension sur scène. A vous d’essayer.
Cerbadd / ODYMETAL / 31.01.2013

https://www.facebook.com/goldenzip/

http://www.m-o-music.com/
http://www.m-o-music.com/site-rock/groupes/groupes-fiche-album/?groupe=60
https://www.facebook.com/momusiclabel

www.m-o-office.com
https://www.facebook.com/mooffice

27 février 2018

M & O MUSIC : sorties en mars 2018


BALLS OUT « Too Big To Handle » - Digital EP
            For those who love AC / DC, Kiss, Motörhead, Led Zeppelin... Balls Out will make you love the new wave of French Hard Rock !

EREVAN « A Way From Lie To Truth » - Cd album
            For Dark, bewitching, hovering Progressive Metal fans ...

SADRAEN « Orphan Lord » - Digipack album
            Forget about what you know from French Death Metal !

RON MOOR « Youth » - Digipack album
            When Grunge meets today’s electronic music… An intelligent, emotional and timeless album… For fans of Biffy Clyro, Nine Inch Nails, Failure or My Vitriol.



M & O MUSIC



M & O OFFICE

26 février 2018

MUSIC RECORDS : un EP et trois albums pour 2018



LEBOWSKII (thrash metal) : l’EP « Liquidators » est sorti en février 2018.

NOÏTATALID (brutal death/grindcore) : l’album « Furies In The Steppes From Russia ! » sortira le 19 octobre 2018.

OVER NEMESIS (sludge metal) : l’album « The Wink » sortira le 31 août 2018

PYSCHOÏD (thrash metal) : l’album «  Thrash Impact » sortira le 13 avril 2018 (pré commande : https://store.music-records.fr/cd/15890-psychoid-thrash-impact-prevente-9185465250465.html)



EP « Thrash-Test » de PSYCHOÏD

MUSIC RECORDS 


25 février 2018

FINISTERIAN DEAD END : sortie du second album de ABDUCTION


Le second album de ABDUCTION « A L’Heure du Crépuscule » sortira le 30 mars 2018 chez FINISTERIAN DEAD END . Le quatuor parisien évolue dans un french melancolic et poetic french black metal.



Pour précommander le bundle collector de cet album :


  
En attendant, voici la Lyric Video pour « A L’Heure Du Crépuscule » :


  

ABDUCTION


FINISTERIAN DEAD END RECORDS

24 février 2018

M & O MUSIC : sortie de l’album « A Way From Lie To Truth » de EREVAN


Le second album de EREVAN « A Way From Lie To Truth » sortira le 30 mars 2018 chez M & O MUSIC dans le heavy progressive metal. Pour vous faire patienter, vous pouvez (re) découvrir le premier album du quatuor breton « Darkness Σpsilon » (cliquez sur la pochette pour lire la chronique).


http://odymetal.blogspot.fr/2016/07/erevan-darkness-psilon.html


Nouvelle page du groupe : 

  

M & O MUSIC 



M & O OFFICE 

23 février 2018

LOUKA « Des Singes En Automne »


LOUKA
« Des Singes En Automne »
Digipack. CD 10 titres (40’44’’)
FANTAI’ZIC PRODUCTIONS
Rock affirmé – France – disponible - sorti en 2013

 Digipack 

        Livret

Pour la petite histoire, je connais au moins un singe, mais en hiver, et seuls les moins jeunes devraient l’avoir rencontré... Pour ce qui est de LOUKA, pas de nouvelles depuis 2009 et là, en ce début d’année 2013, belle surprise. Mais avant d’étayer le propos, faisons un petit retour vers le début du siècle. Le groupe est créé fin 2001 par Julien SKORKA (basse) et Ludo LEHOULLE (chant) qui ont évolué ensemble au sein de BODYSCAPE. Après la sortie du premier album en 2006, Matthieu MORAND (ELVARON, LA HORDE, entre autres…) devient le guitariste du groupe. Août 2012, Romuald BUREAU prend place à la batterie juste avant l’entrée en studio pour l’enregistrement de cet album. Le groupe nous propose pour son troisième album, du rock énergique, avec chant en français distinctement exprimé, taillé pour la scène où la guitare et le chant sont les pièces maîtresses et quand on connaît les qualités de Matthieu avec son instrument, on ne peut que remarquer et se réjouir de sa réelle présence et efficacité, donnant avec son jeu habile, précis et inspiré, une coloration métallique à de nombreux passages, ce qui n’est pas pour me déplaire. Dès le premier titre l’excellent « La Hucha » on ressent l’énergie et le rythme soutenu développé associé au chant parfaitement adapté, convainquent immédiatement et cela se confirme avec le sublime solo et refrain accrocheur. Et la suite concrétise les bonnes dispositions. « L’Impermanence » belle batterie et refrain mélodique, « Apologies Nucléaires » agressif à souhait comme son titre, « Duke Vit L’Enfer » aux guitares fluides et enjouées et « Même Pas Mal » avec sa belle basse. « Narcisse Et Compagnie » avec d’excellentes guitares et solo et « Vertiges » avec basse et ambiance, démontrent que le groupe sait moduler son énergie tout en maintenant l’intérêt. Du vrai rock hexagonal, pas mielleux comme le déversent les surmédiatisés BB BRUNES et SUPERBUS, efficace et qui ne demande qu’à s’exprimer sur scène. En attendant de les voir, voilà un beau digipack à l’artwork soigné, qui mérite votre soutien effectif.
Cerbadd / ODYMETAL / 25.05.2013






Nota bene : chronique publiée à l’origine sur un ancien site d’ODYMETAL. 

THE WITCH : premier album disponible


THE WITCH est originaire de Douai. Le quatuor, évoluant dans un style qualifié de metal rock extrême, a sorti son premier album « Lost At Sea » chez M & O MUSIC fin janvier 2018. Il succède à deux EPs.






21 février 2018

ELYSIAN BLAZE « Blood Geometry »




ELYSIAN BLAZE
« Blood Geometry »
Cd 1 : 4 titres (55’51’’)
Cd 2 : 4 titres (73’46’’)
OSMOSE PRODUCTIONS
Black / Doom / Atmosphérique / Ambiant – Australie - disponible – sorti en 2012
Lisibilité du livret 12 pages avec illustrations : très bonne.




COUP DE COEUR pour un des albums de l'année 2012.
One of the albums of the year 2012.
Uno degli album dell'anno 2012.

Arborant une pochette digne d’une fin du monde (par exemple le 21 décembre 2012), ELYSIAN BLAZE nous livre son nouvel album « Blood Geometry ». Ce groupe australien d’Adelaïde est en fait le projet d’un seul homme à savoir Mutatiis. Véritable acteur de l’ombre et certainement très méconnu du grand public, ELYSIAN BLAZE existe pourtant depuis 2003. La même année, une première démo 4 titres « Prophecies Of Misery », au tirage des plus confidentiels avec seulement 25 copies, voit le jour. Une seconde comportant six titres à savoir « Beneath Silent Faces » parait en 2004. Cette dernière fut rééditée en 2007 puis en 2008. C’est en 2005 que le premier album sort à savoir « Cold Walls And Apparitions » suivi par « Levitating The Carnal » en 2006. Hormis la participation à un split Cd en 2008 dénommé « Universal Absence (The Moment Of Clarity And Beauty Of The Sky) », ce n’est qu’en 2012, que le troisième album sort de l’ombre : le présent et gargantuesque « Blood Geometry ». Allons droit au but, celui-ci n’est pas à mettre entre toutes les oreilles. Bien que réalisé avec les moyens du bord, les côtés mystérieux et énigmatique de l’édifice sont en contrepartie renforcés. Black metal côtoyant des claviers, instrument qui prendra facilement les commandes, et tous deux mêlés à de longues phases doom, atmosphériques ou encore ambiantes, tels sont les ingrédients de l’univers de ELYSIAN BLAZE. « Blood Geometry » est comparable à la bande sonore d’un cataclysme, d’un voyage vers un autre monde (peut-être meilleur, qui sait ?). En outre, cette insolite expérience musicale se montre bien dévastatrice quand la tempête se déchaîne. Si cela ne vous suffit pas, et histoire de vous effrayer davantage au cas où vous ne vous seriez pas encore enfuis, apprenez que « Blood Geometry » est un double album bien copieux : huit morceaux pour près de cent trente minutes !!! Petite parenthèse, « Arcane Throne & Mourning Star » et « Blood Conduit & Void Pursuit » sont respectivement les patronymes attribués au premier et au second disque de « Blood Geometry ». Par ailleurs, afin de s’imprégner totalement de l’aura dégagée par ce titanesque album, beaucoup de tranquillité est nécessaire pour l’écouter intégralement mais également d’une seule traite. Pour résumer la démarche de Mutatiis, deux mots suffisent amplement à la décrire : aucune limite ! Comme vous pouvez le constater, on est bien loin de la musique fast food, de celle à usage unique et jetable, du format radiophonique et des modes imposées. Les huit morceaux proposés peuvent être répartis en deux quatuors : un pour ceux atmosphériques et ambiants, le second pour les grosses pièces particulièrement sophistiquées. Désormais, effectuons un petit tour d’horizon via le premier groupe. A travers « A Blade For Twilight » montant crescendo et « A Choir For Venus », les claviers et la voix sont les seuls acteurs. De son côté, l’instrumental « Void Alchemy » est pour ainsi dire ancré dans le registre ambiant. En ce qui concerne l’éponyme « Blood Geometry », il reprend tous les éléments intervenants dans les trois compositions mentionnées ci-avant. Désormais, place aux quatre autres morceaux, des compositions de bravoure véritablement imprévisibles. De « The Temple Is Falling », on pourra retenir les envolées amplifiées et menées par les claviers qui encerclent la consistante accalmie atmosphérique. Pour ce qui est de « Sigils That Beckon Death », la mélancolie et les ténèbres se côtoient. Quant à « Pyramid Of The Cold Son », les claviers y occupent une place plus importante. Notez au passage que ces trois compositions représentent à elles seules plus d’une heure d’écoute.  Terminons avec le non moins monstrueux et tourmenté « Blood Of Ancients, Blood Of Hatred » que je qualifierai de morceau album de par sa dimension insensée (il dépasse les 36 minutes !). Les contrastes sont amplifiés à travers cette pièce dotée d’un long démarrage des plus suffocants. Vous l’avez compris, le travail réalisé est colossal. Le personnel « Blood Geometry » est un album tout simplement hors normes et inhumain. Il mérite sa place parmi les sorties majeures de 2012 rien que pour sa démarche et la prise de risque courageuse, osée et artistique de son créateur. Rester indifférent est impossible.
Eagle / ODYMETAL / 21.12.2012.

https://www.facebook.com/Elysian-Blaze-OFFICIAL-302084753146728/
http://www.osmoseproductions.com/
https://www.facebook.com/osmoseproductions/
https://www.facebook.com/osmoseproductions/

Nota bene : chronique publiée à l’origine sur un ancien site d’ODYMETAL.

20 février 2018

FORGOTTEN TOMB « Obscura Arcana Mortis : The Demo Years »


FORGOTTEN TOMB
« Obscura Arcana Mortis : The Demo Years »
Cd 6 titres (28’30’’)
AGONIA RECORDS
Black Metal – Italie – Sortie 2012
REEDITION. DIGIPACK. Livret 12 pages sans les paroles, avec photos et commentaire.

Mené par Herr Morbid, FORGOTTEN TOMB est un groupe italien qui ne cesse d’évoluer au fil du temps. Enregistré en 1999 et paru originellement en 2000, « Obscura Arcana Mortis » est le premier enregistrement de la formation qui, à l’époque, se résumait à Herr Morbid. Rapidement épuisé car tiré à seulement 215 exemplaires, cet EP, composé de cinq morceaux, s’est vu réédité une première fois en 2007 sur label EERIE ART RECORDS à 1000 exemplaires. En 2012, « Obscura Arcana Mortis » renaît de nouveau. Ce recueil d’archives, optant désormais pour le patronyme « Obscura Arcana Mortis : The Demo Years », est proposé dans un digipack complété par un morceau supplémentaire. Alors que « Songs To Leave », le premier album remontant à 2000, était bercé par le black doom, cet EP s’ancre au contraire dans un black metal pur et dur comme l’expose si bien « Nightfrost » d’entrée de jeu. Quand « Nefarious Nights » ralentit la cadence, il devient lancinant. Par ailleurs, celui-ci met en scène quelques vocaux clairs. Ces derniers sont plus présents sur l’incontrôlable « Obscura Arcana Mortis » qui emploie de surcroît de funestes cloches. Donnant son patronyme à la formation, « Forgotten Tomb » est à mon sens le point culminant de l’EP. Avec une puissance de feu permettant de se déchaîner en concert, il renferme également un long lead mélodique. Quant à « XXX (Outro) », fermant la marche, les seuls protagonistes sont des voix et de nombreux effets. Comme vous le savez déjà, un seul morceau de cet EP a ensuite figuré sur un album, en l’occurrence il s’agit de « Forgotten Tomb », un choix judicieux à mon sens. Celui-ci, renommé « Forgotten Tomb MMIII », a gagné en puissance quand il fût réenregistré pour le troisième album « Love’s Burial Bound » paru justement en 2003. Et le morceau supplémentaire de cette réedition 2012 n’est autre qu’une version live de « Forgotten Tomb MMIII » issue d’un concert de 2004. Vous appréciez le black metal et / ou vous suivez avec attention la carrière de FORGOTTEN TOMB, saisissez cette opportunité pour découvrir les premiers pas de cette formation italienne. Vous le savez sans doute déjà, il y a une autre bonne nouvelle concernant ce groupe : son sixième album « … And Don’t Deliver Us From Evil » est sorti fin 2012.
Eagle / ODYMETAL / 28.01.2013.

https://www.facebook.com/Official.Forgotten.Tomb

https://www.facebook.com/agoniarecords


Nota bene : chronique publiée à l’origine sur un ancien site d’ODYMETAL.

19 février 2018

MANIGANCE : album 2018, repsortage, « Machine Nation », un clip, une tournée, changement de voix


Nouvel album « Machine Nation »



Le nouvel album du sextet français « Machine Nation » est sorti le 02 février 2018 chez VERY RECORDS en France et dans le monde entier chez MIGHTYMUSIC (au Japon le 14 février chez SPIRITUAL BEAST). En commandant l’album directement auprès du groupe, vous aurez aussi une photo dédicacée.


Clip

Un clip a été réalisé pour le morceau « Machination ».



Reportage au journal télévisé

Le concert de Pau le 27 janvier, première étape du Machine Nation European Tour, a fait l’objet d’un reportage au journal télévisé.



Tournée Machine Nation European Tour



Une nouvelle voix

COMMUNIQUÉ OFFICIEL (le 02 février sur le site, le 03 février sur la page facebook)

« C'est avec beaucoup d'émotion que nous vous annonçons le départ du groupe de Didier, l'emblématique chanteur de Manigance. Après des soucis vocaux, il a préféré ne pas s'engager sur la prochaine tournée. Nous le remercions très chaleureusement pour tout ce qu'il a apporté au groupe pendant ces longues années.
Il reste dans notre famille et des collaborations à venir ne sont pas exclues. Nous lui souhaitons, bien entendu, le meilleur dans ses nouveaux projets. L’aventure du groupe continue avec l’arrivée d’une nouvelle voix. Nous vous tenons au courant dès demain.ts.
L’aventure du groupe continue avec l’arrivée d’une nouvelle voix. Nous vous tenons au courant dès demain.
MANIGANCE. »


COMMUNIQUÉ OFFICIEL (le 03 février sur le site, le 04 février sur la page facebook)

« Après l’annonce du départ de Didier c'est aujourd'hui que nous dévoilons le nom de la nouvelle voix de Manigance.
Il nous fallait quelqu’un de proche du groupe avec une voix forte capable de reproduire les mêmes émotions de notre répertoire mais aussi d’ouvrir de nouveaux horizons.
Depuis très longtemps dans l'entourage du groupe, après un duo sur Face contre Terre, nous avons le plaisir de vous présenter Carine PINTO comme la nouvelle chanteuse du groupe.
Elle assurera la tournée européenne avec Myrath au mois de mars.
Nouvelles inspirations en perspective !!!
Vous pouvez déjà la retrouver sur le tire « face contre terre » de notre nouvel album Machine Nation.
Nous lui souhaitons tous la bienvenue pour écrire de nouvelles pages du groupe. » 


18 février 2018

HARAKIRI FOR THE SKY : album en 2018 et éditions limitées


Deux ans après « III : Trauma », HARAKIRI FOR THE SKY revient avec son quatrième album intitulé « Arson ». Le nouveau travail studio duo autrichien est sorti le 16 février 2018.

Ø  version cd médiabook,
Ø  cd box avec un titre supplémentaire (1000 copies),
Ø  double LP standard,
Ø  double LP deluxe avec un titre supplémentaire (le même que la version cd) et présenté dans un format Hardbook (c’est un médiabook de la taille d’un LP) de couleur gold (100 exemplaires, version épuisée), rouge (100 exemplaires), orange (150 exemplaires) ou blanc (150 exemplaires).


Quelques photos de la version cd box et de la version double LP deluxe rouge.


Box en relief
carte dédicacée, pin’s avec deux attaches, cd en mediabook,
petite boîte métallique avec briquet








17 février 2018

CREMATORY : nouvel album en 2018



Deux ans après « Monument », CREMATORY revient avec son quatorzième album studio. Intitulé « Oblivion », il sortira le 13 avril 2018. Le sextet allemand partira en tournée à partir du 27 avril 2018.

16 février 2018

EÏS : un EP en 2018




Trois après son cinquième album « Bannstein » (les trois premiers albums furent publiés sous le nom de GEÏST), la formation allemande sortira le 23 février 2018 un EP intitulé « Stillstand Und Heimkehr ». Il renferme deux morceaux pour 22 minutes de musique. Présenté dans un digisleeve. Attention, MCD limité à 1000 exemplaires.


15 février 2018

BAD TRIPES : troisième album disponible


BAD TRIPES est originaire de Marseille. Le quatuor, évoluant dans un style qualifié de shock rock méridional, a sorti son troisième album « Les Contes De La Tripe » lors du dernier trimestre 2017.


13 février 2018

PRIMORDIAL : nouvel album 2018



Quatre ans après « Where Greater Men Have Fallen », deux ans après le live « Gods To The Godless », le quintet irlandais de PRIMORDIAL revient avec son neuvième album studio intitulé « Exile Amongst The Ruins ». Sortie prévue le 30 mars 2018.

12 février 2018

MAVERICK « Firebird »



MAVERICK
« Firebird »
Cd 8 titres (39’00’’)
BAD REPUTATION 
Hard Rock / Rock Sudiste - Australie – sortie le 14.02.2018

MAVERICK nous arrive des antipodes (et non pas d’Irlande comme un groupe du même nom), aussi gouleyant que les vins du domaine de MAVERICK (situé dans la plus ancienne région viticole du pays, la vallée Barossa en Australie méridionale avec une capitale surnommée « City of Churches »). Hard rock bluesy du meilleur des années 70, influencé LED ZEP et rock sudiste, MAVERICK distille plusieurs aspects musicaux dans ce vaste genre, ce qui fait que la musique n’est pas linéaire et que chaque titre a son intérêt.

« Free » débute l’album, et on se met de suite à taper du pied sur ce rock à l’ambiance sudiste dont on remarque immédiatement la voix chaude (entre LED ZEP et LS – LYNYRD SKYNYRD) et la dextérité du soliste. Suit « Break me », plus saccadé mais là aussi sublimé par la voix ensoleillée et sablonneuse et les guitares. Dans un registre plus agressif « Black Voodoo » s’impose avec sa voix s’envolant sur une rythmique entêtante et millimétrée et quel solo ! « Silent Scream » voit évoluer une superbe basse et devrait donner un bel effet en live avec son rythme soutenu et ses lignes mélodiques (basse et chant) et que dire encore du solo parfaitement amené et interprété.

« Great Northern Highway », avec un chant qui atteint des tonalités plus aigües, une basse imposante, un solo de claviers énergiques démontre que le groupe a de nombreuses facettes et « The Road », rythmique entêtante à la LED ZEP, portant la voix avec un break et solo planant, le confirme.

« Obsession », se démarque des autres titres, blues oppressant dans son entame, avec solo aérien avant passage de violences rythmique et vocale, répétition de la complainte, pour un résultat surprenant mais bien à sa place dans cet album, preuve que le groupe a des idées.

L’album termine,  direction Jacksonville avec « Tonight We Die » et son ambiance LS qui est encore plus appuyée lorsque les chœurs se mettent en place, du tout bon.

Craig Jovanovic au chant (et guitare) et Mark De Vattimo guitare (et chant) sont soutenus par une section rythmique de haut niveau composée de Simon Hallett à la basse (et chant) et de Nick Dudman à la batterie. Tout cela donne un cocktail dont on peut abuser sans modération. Un premier album qui permet de se remémorer les années 70, dignes d’intérêt surtout lorsque c’est joué et chanté avec autant de conviction.
Cerbadd - le retour - / ODYMETAL /12.02.2018.